Lutte contre l’accaparement des terres : La Convergence Globale des Luttes pour la Terre et l’Eau se fait entendre

l’ouverture des travaux, le représentant de la CMAT (Convergence Malienne contre l’Accaparement des terres) Souleymane Camara a rendu hommage à la Convergence qui, selon lui, gagne de plus en plus en crédibilité en raison des actions qu’elle mène en faveur de la protection des personnes victimes d’injustice. Et de souligner que le chemin à parcourir reste encore long.

A sa suite, le représentant de la CNOP Mamadou Bengaly Camara souhaitera la bienvenue en terre malienne à toutes les délégations Altermondialistes venues assister à ce forum. Mamadou Camara est revenu sur les circonstances de la création de la CNOP qui est la Coordination Nationale des Organisations paysannes. En effet, selon lui, c’est en 2005 que la CNOP a vu le jour avec comme objectif premier, la protection des terres des paysans de plus en plus menacées par les prédateurs fonciers parfois à la solde de multinationales obnubilées par des intérêts économiques.

A ses dires, la CNOP a d’abord apprécié la loi d’orientation agricole qui est une loi sur la souveraineté alimentaire, une loi qui permet aux producteurs agricoles de rentabiliser leurs productions agricoles. Une production qui, à en croire le représentant des paysans, va avec trois choses : d’abord l’eau, ensuite la terre et enfin avec les semences.

Pour mieux coordonner ses activités explique-t-il, la CNOP a rejoint la Coordination Malienne contre l’Accaparement des terres CMAT. Au plan national dit-il, des actions ont été menées avec les pouvoirs publics notamment la loi foncière qui est un élément important qui détermine leurs conditions de vie et qui doit bientôt passer à l’Assemblée nationale.

A travers ce forum régional, il s’agira aussi de lancer les directives volontaires de la FAO à savoir la question de la gestion durable des terres qui doit intégrer l’approche Agro-Ecologie –paysan.

L’Agro-Ecologie-Paysan sera bientôt érigé en centre pour l’agriculture, l’agrément a déjà été accordé par les autorités.

Pour concrétiser ses activités, la CNOP a mis en place dans chaque région des relais. Ceux du nord seront opérationnels après le retour effectif de la paix.

Ce forum marquera sans doute un tremplin pour une coalition des efforts pour résoudre le problème agraire pour ne pas remettre en cause les potentiels agricoles.

Durant le forum de Selingué, les participants se sont penchés sur les objectifs suivants : partager les expériences de lutte pour la terre et l’eau dans plusieurs pays ouest-africains, afin d’identifier et d’analyser les dynamiques principales, les problèmes et les menaces, partager les connaissances sur les processus et instruments pertinents (internationaux et régionaux) pour renforcer les luttes pour la terre et l’eau. Mais aussi, réfléchir sur la stratégie pour s’engager dans un processus d’une convergence sous régionale (Afrique de l’ouest) de manière coordonnée, en ligne avec la déclaration de Dakar et la Convergence mondiale, et mettre en place une plate-forme sous-régionale de la Convergence Mondiale, y compris un plan de travail sur la façon d’enraciner et d’élargir au plan national les recommandations. Faut-il le signaler, pour ce forum sous-régional, des délégations sont venues du Benin, du Togo, du Niger, de la Côte-D’ivoire, d’Espagne, de la France.

Badou S. Koba, envoyé spécial

Tjikan - 30 Juin 2015